LES EPARGES 1915-2015 / Patricia Pierson & Sylvain Dessi


LES EPARGES 1915-2015 / Patricia Pierson & Sylvain Dessi

Référence: hors collection 4 - ISBN 979-10-92247-42-8
20,00
Le prix inclut la TVA, livraison GRATUITE


résumé

Cet album du centenaire des Eparges, largement illustré par les photos de Sylvain Dessi, retrace les actions menées sur le terrain par L’Esparge. Tout au long de l’année 2015, la mémoire, l’hommage, l’histoire, l’art et la culture furent au rendez-vous.
Parce que le Devoir de Mémoire nous incombe à tous ! Non comme une fatalité mais à l’aune de cette leçon d’Histoire, comme une exhortation à comprendre l’autre.
(Extrait de la préface de Jean-Louis Dumont, député de la Meuse).

Aucune des actions menées par notre association n’aurait été possible sans la présence, le concours ou l’impulsion de toute l’équipe de l’Association L’Esparge.
Leur accueil, leur attention et leur générosité m’en ont fait une famille, prolongeant ainsi le lien si fort qui n’a cessé d’exister entre mon grand-père et la Meuse. Il y a quelque chose de si beau dans un tel engagement bénévole, que c’est à n’en pas douter là que se cachent des trésors pour l’avenir. (Extrait de l’avant-propos de Julien Larère-Genevoix, petit-fils de Maurice Genevoix).

les auteurs

Provençale venue s’installer en Meuse en 2005, dans le berceau familial de son époux, Patricia PIERSON a créé l’association « L’Esparge » aux Éparges. Elle est rédactrice du Petit Journal de L’Esparge, des hors-séries édités par l’association et co-auteur de L’Art en héritage, sur la trace des Donzelli en Meuse (Ed. Dacres, 2014).
Dans le cadre de la mise en valeur du patrimoine local mené par l’association, elle s’est intéressée à l’histoire du site des Éparges, à ses monuments et au destin des personnages hors du commun qui les ont réalisés.

Sylvain DESSI est un photographe lorrain reconnu comme « passeur de mémoire » de l’histoire sidérurgique lorraine. Co-auteur de Complainte en sol mineur (Ed. Serpennoise,1993) et de Rumeurs d’usines (Ed. Serpenoise,1998), la proximité entretenue entre l’acier et la guerre ne pouvait le laisser indifférent. En août 2014, il publie Le bleuet et le coquelicot (Ed. Gérard Klopp), la Grande Guerre à travers le regard d’un enfant. De son passage sur les scènes de bataille de lorraine, c’est sur le site des Éparges qu’il exprimera pleinement la dimension poétique de sa photo pour nous emmener au plus près de ce que Maurice Genevoix nommait si bien « l’indicible ».   

Parcourir cette catégorie : HORS COLLECTION