la quatrième injustice de dieu / Jean-Yves Bouchaud


la quatrième injustice de dieu / Jean-Yves Bouchaud

Référence: littératures 3 - ISBN 979-10-92247-08-4
8,00
Le prix inclut la TVA, livraison GRATUITE


résumé

- Y’a pas de justice !
C’est ce qu’avait répondu Léon Fruchaud à la secrétaire qui venait de lui tendre l’enveloppe contenant sa dernière fiche de paie et sa prime de départ.

Le meilleur ouvrier de la petite usine de chaussures de la commune de Saint-Juvillyles- Eaux venait de terminer sa longue carrière d’employé modèle. Les deux billets qu’il tendait sous le nez de Magali représentaient sa prime de départ et il se trouvait à la limite d’en avoir une attaque. Cela, le jour-même où il prenait sa retraite ! Deux billets de cinquante : cent euros pour solder le compte de quarante années de bons et loyaux services ! Décidément, non ! Il n’y avait pas de justice !


Consensus, harmonie, quiétude… Y avait-il en France une commune rurale plus paisible que Saint-Juvilly-les-Eaux ? Une commune sans histoire où les habitants respiraient chaque jour le bonheur de vivre ?
Pourtant, par trois fois déjà ses paroissiens s’étaient coltinés des injustices de Dieu pour ensuite retrouver la paix, lorsque, s’ingérant dans le quotidien de la bourgade survint La quatrième injustice de Dieu : Dieu oblige ses disciples à aimer les exploiteurs ! Il cherche à énerver les honnêtes gens. Il force les défenseurs des pauvres à accepter dans leur équipe les gros profiteurs de riches…
Truculents ou graves, toujours attachants, les personnages de Jean-Yves Bouchaud, en paroissiens d’une petite commune rurale, vont s’en remettre à leur conscience, se confrontant les uns aux autres, et s’efforcer de vivre l’inattendu de situations évangéliques s’invitant dans la réalité de leur monde contemporain.

l'auteur

Jean-Yves Bouchaud est né en Anjou en 1953.
Agriculteur par idéologie, puis pédagogue par vocation, il accompagne dans le cadre de l’Éducation Nationale les jeunes décrocheurs des établissements scolaires. Auteur-compositeur-interprète, il pratique toujours la musique et la création musicale.
Diacre dans l’Église catholique, passionné des évangiles, il met au centre de sa réflexion la question du « sens » de l’existence, et des rapports des hommes entre eux. Après un roman historique Le blason des pauvres (Le Fantascope, 2011 – Le Pécheur, 2013) et sa suite, Le trésor des fils Perrin (le Pécheur, 2013), La quatrième injustice de Dieu est extraite de son deuxième, et atypique, roman, Les injustices de Dieu (le Pécheur, 2012). 

 

 

 

Parcourir cette catégorie : LITTERATURES DE DACRES